Première journée Cepsyrel

Samedi 11  Octobre à la salle de réunion de la Mairie de St Gervais sur Roubion a démarré la première session de formation en psychosomatique relationnelle.

11 personnes sont inscrites à la formation, nous sommes quatre formatrices.

La journée a commencé par le message de bienvenue suivi d’un verre à partager ensemble, ainsi le travail de la relation démarrait avec beaucoup de joie des deux côtés autour de cette première expérience.

Laurence et Pascale nos deux comptables ont pris un temps administratif avec le groupe pour régler les papiers et la facturation.

J’ai ensuite pris la parole et rappelé la loi sur le titre de psychothérapeute, puis j’ai posé le cadre en expliquant le déroulement de ces deux années. Yvette a pris la parole pour nous parler de la confidentialité et de la possibilité d’un Joker pour les étudiants s’ils ne souhaitent pas répondre à une question qui leur est posée.

Ensuite un tour de table très riche émotionnellement  à permis de faire connaissance avec chaque personne. Une petite pause nous a permis de récupérer de nos émotions. Yvette a commencé à nous parler de l’historique de la psychosomatique, son exposé très riche et très détaillé nous a donné à voir la progression de cette discipline;

déjeuner pris en commun au restaurant de St Gervais sur Roubion,

Petite réunion entre formateurs d’un quart d’heure pour faire le point sur la matinée et reprise avec joie de cette belle aventure.

L’après midi Yvette a conclu son exposé avec les travaux de Sami-Ali et un petit rappel sur Winnicott et Joyce Mc Dougall, j’ai ensuite parlé de la relation. Le débat s’est ouvert avec les participants, pour préciser les ingrédients d’une relation nourrissante, puis nous avons échangé autour de la notion du temps, de l’espace et des affects , du rêve. Les concepts de la relation  ainsi que les éléments d’observation de celle ci étant posés  un peu plus clairement pour chaque participant, j’ai expliqué comment la psychosomatique relationnelle a vu le jour, comment les travaux sur l’hystérie ont étayé la pensée de Sami-Ali et donné naissance à  la notion d’impasse relationnelle, de pathologie de l’adaptation et du banal, sujet qui a clôturé une journée studieuse bien commencée.

Yvette et moi sommes sorties pour laisser la place à Emma et Rose Mai qui ont proposé un Feed Back aux participants. Feed Back qui nous est restitué si necessaire, dans les grandes lignes sans qu’aucune personne ne soit nommée.  Ce moment de partage confidentiel  a pour objectif de donner un espace de parole aux étudiants, pour poser des questions, dire des incompréhensions, faire des propositions, exprimer  des mal êtres ou du bonheur qui pourraient surgir lors de la journée.

Cette journée particulière, singulière, nous a permis à tous d’expérimenter la joie du partage relationnel et de la transmission. GRAND MERCI A TOUS . Patricia Ober Coignet

 

 

Les commentaires sont fermés.